Dominique Massaut
> Slam/Spoken Word/Oralité > Le Slam

Le Slam

LE SLAM C’EST QUOI ? Documents.

Article 1 :

LE SLAM C’EST QUOI ?

par dom(inique massaut)

Le slam, c’est une scène ouverte où chacune et chacun, quels que soient son âge, son identité et ses préférences sexuelles, ses appartenances ethniques, religieuses, culturelles, sociales, philosophiques, politiques, est invité à venir dire un texte de sa composition en toute liberté de forme et de sujet traité, selon un certain nombre de règles simples visant à ce que l’accès à la scène soit le plus égalitaire possible et que le spectacle, que l’on fait donc ensemble, soit le plus dynamique possible. Le "maître de cérémonie" (MC) ou "animateur", qui dirige le déroulement de la soirée, doit avoir pour seul objectif ces règles et ce qu’elles sous-tendent et visent. Ces règles sont les suivantes :
- Chaque slam est limité dans le temps (3 minutes, ou 3 minutes 20, ou 5 minutes, selon qu’il y a beaucoup ou peu de participant(e)s.
- Pas d’accompagnement musical (sauf si celui-ci est purement vocal), pas de décor, pas d’accessoire (sauf le support écrit du texte qu’on dit), pas de costume de scène.
- On s’inscrit sur place, le jour même.
- On est l’auteur du texte qu’on dit (ou du montage s’il s’agit d’un patchwork de textes d’autres auteurs)
- Un texte dit = un verre gratuit (règle modulable selon les lieux) Les règles sont au service de l’éthique égalitaire du slam et peuvent donc varier quelque peu, de ci de là, selon les circonstances.

Article 2 :

LES REGLES D’UN TOURNOI SLAM

par Tsunami MC

LES FINALISTES ET LES SLAMEURS "SCENE OUVERTE" SONT INVITES A :
- S’inscrire personnellement auprès du présentateur dès leur arrivée (on n’inscrit pas un "pote", on ne cède pas sa place)
- Interpréter leur texte sur scène (pas dans le public ou en restant à leur place etc)
- Les participants sont invités à présenter des textes personnels
- D’une durée maximale de 3 minutes - 0,5 points de pénalité par tranche de 10" de dépassement -
- N’utiliser ni décor, ni musique, ni accessoires, ni costume.

LE JURY DU TOURNOI EST :
- composé de 5 membres tirés au sort parmi le public
- les juges notent de 1 à 10 après chaque performance. Ils sont entièrement libres de leurs critères d’évaluation.
- la note la plus haute et la plus basse sont retirées, le score étant le total des 3 notes restantes.

EXEMPLE DE NOTATION :

Notes obtenues => 7 - 9 - 5 - 6 - 8 => on retire le 5 et le 9 les notes retenues = 7 + 6 + 8 si durée : 2’40" => 0 points de pénalité temps Score = 7 + 6 + 8 - 0 = 21 points

si durée : 3’25" => 25" de dépassement. 10" de bonus sont accordées à chaque slameur => 0 pts de pénalité 15" de dépassement => 2 tranches de 10" => 2 x 0,5 = 1 pt de pénalité Score = 7 + 8 + 6 - 1 = 20 points (en cas d’égalité, les slameurs sont départagés au nombre de 10, de 9, de 8... etc)

UN TEXTE DIT = UN VERRE GRATUIT.

Article 3 :

Précision inlassable...

par dom(inique massaut)

Il y a, en slam, totale liberté de genre, de style, d’interprétation et de sujet traité. Le slam n’est PAS un GENRE ARTISTIQUE (littéraire ou musical), mais le PRINCIPE DE LA SCENE OUVERTE adapté à la poésie dans sa conception la plus large, et ce au travers de quelques règles visant à installer un accès égalitaire à toutes et à tous : 3 minutes maximum par personne, pas d’accompagnement musical, pas de costume, ni décor, ni accessoire ; Un poème dit = un verre gratuit.

Grand Corps Malade, lui-même, vainqueur plusieurs fois aux Victoires de la Musique, commença longtemps chaque interview, chaque intervention publique par cette mise au point : le slam, contrairement à ce que vous, les médias, répétez inlassablement, ce n’est pas une prestation particulière d’artiste, ce n’est pas le disque de Grand Corps Malade ("sur le dique, je ne fais pas du slam"), le slam c’est une foule de petits lieux, où vivent des scènes ouvertes où toutes et tous viennent diffuser leurs poèmes a capella...

Articles de cette rubrique


Inlassablement… (Le Slam)

QUELQUES PRÉCISIONS ÀPROPOS DU SLAM
Ça arrive tout de même moins souvent qu’avant, parce que le slam a maintenant moins d’entrée dans les médias à forte audience… Mais me voici encore ci et là agacé par qui adopte des définitions aliénées, celles des marchands de variétoche et de la Culture du Pognon. Pour rappel, le slam n’est ni la poésie, (...) > suite


Paroles de slameurs, rappeurs et autres poètes. (Le Slam)

Une triple e-publication de Marie-Anne Muyshondt
Paroles de slameurs, rappeurs et autres poètes. Une triple e-publication de Marie-Anne Muyshondt, dans le cadre de la collection Culture en mouvement du CDGAI (Centre de Dynamique des Groupes et d’Analyse Institutionelle) asbl Un très beau travail de rencontre, du regard qui écoute. Faire (...) > suite


Slam, gestation de l’œuvre et traces (Le Slam)

in Nos Lettres N°4, Mars 2012
Le slam est chose souterraine et mal connue. Tentons donc avant tout d’en éclaircir le sens. Le slam n’est pas un genre artistique émergent, une façon scandée, comme le fait Grand Corps Malade, de dire une poésie rimée sur fond de musique discrète (1), ni encore un rap aux manières adoucies. Le slam, (...) > suite


Zone Slam Vol. 1 (Le Slam)

Zone Slam Vol. 1, Ed. L’arbre à paroles, Amay, 2011. 240 pages. 15€. Cette anthologie n’est pas une anthologie ! Parce que la raison d’être de ce livre Zone Slam n’est pas de rassembler puis de présenter sur papier des textes dont ce n’est pas le dessein. La plupart des textes reproduits ici ont en (...) > suite


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 386174

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Slam/Spoken Word/Oralité  Suivre la vie du site Le Slam   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License