Dominique Massaut

Lymphéas

Lymphéas, Ed. Le Coudrier, Mont-Saint-Guibert, Belgique, 2011. Ill. de Jean-Paul Laixhay. Préface de Jean-Michel Aubevert. 114 pages. 14 €

"Miel et thé vert se mêlent ici dans la métaphore du corps et du corps à corps … La résille des mots en voile à peine l’étreinte sans qu’aucun terme cru soit prononcé… Les jeux de l’amour s’y entrelacent au verbe follet en un phrasé végétal. Rien de grave ici, ni de pesant, sinon les hébétudes accomplies qui rendent la vie légère à ses privilégiés…" Extrait de la préface de Jean-Michel Aubevert

Présentation, par Philippe Leuckx, à Liège : le vendredi 18 février 2011 dès 18h (au sein de l’exposition des illustrations de J.-P. Laixhay) à L’aquilone, 25, Bd Saucy, 4020 - Liège.

Dédicaces à La Foire du Livre de Bruxelles, le dimanche 20 février 2011 de 13 à 14h.

Article de Philippe Leuckx

Massaut et les fluides du désir : LYMPHÉAS, par Philippe Leuckx Peu de poètes s’aventurent dans l’expression lyrique du désir physique. Très peu. A part Forgeot, je ne vois aujourd’hui que Dominique Massaut, auteur de neuf recueils à l’Arbre à paroles, chez Maelström, au Tétras Lyre, et à présent au Coudrier.

Ce grand gaillard tient une plume à bonne hauteur des « lymphes » très sympathiques. Sa plume tient du désir profond et complice d’évoquer un couple et les fluides qui génèrent leur amour.

Aucun voyeurisme là, non. Mais une science de faire dire aux corps le plaisir intense des pulsions, des rapprochements, du rayonnement qu’ils peuvent dégager.

« Amour est courrier de gonades et lyre parcours de lymphes ».

Un nous rassembleur surgit de ces lits sensuels et nous sommes lecteurs tout près d’eux et nous suivons avec gourmandise ce que ces coeurs fluidifient dans l’espace lumineux de leurs rencontres.

En effet, autre mystère de cette poésie sensuelle, la lumière éclatante en mille particules de joie des corps, une lumière saine, physique, chaude, qui émane de ces mots manifestement alliés par consonances, comme une vraie langue de l’amour. Dom n’a pas son pareil pour tirer à lui les effluves et les paradis très naturels de la fusion des corps.

Sa langue (comme sa compagnie) enchante.

Elle est fête des mots et des peaux. Elle est au fil des pages et des seize illustrations de Jean-Paul Laixhay une passion qui se dit jour après jour, dans le lit, non de la convention, mais celui des images neuves, qu’il trousse avec la fraîcheur d’un orgasme aux lèvres.

On voudrait, de ce livre magnifique, citer toutes les pages, tant elles nous donnent à lire la poésie mature, jeune et rafraîchissante d’un homme, qui sait évoquer avec pudeur son plaisir de donner à l’aimée, c’est rare, c’est jouissif et tout simplement beau. Avez-vous vu l’intensité et l’amitié (autre forme de l’amour) qu’il y a dans les yeux de Massaut ?

Faites le test. Il y a la bonté du monde. On envie l’amoureuse de ces pages, qui s’y trouve exaltée par des mots de chair, de sève, et les ondes vibrantes du plaisir.

Merci, Dominique, pour ce beau livre.
Philippe Leuckx

Extraits :

"On me voit l’hiver
m’accrocher aux traces
de tes odeurs"

"Que fait l’orée lourde de ton sexe
sous le poids plume des dentelles ?"

"Un brin d’herbe
sous la dentelle des eaux
dit le nom de ton doigt."

"Nous buvions la luxure et nous coupions le lit
de la chambre et la chambre de la maison"


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 384675

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site à propos de dominique massaut...  Suivre la vie du site Publications  Suivre la vie du site Livres/plaquettes   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License